Réjean Dorval ouvre les portes de sa grande exposition de dessins "le temps n'existe pas" par une performance, fruit d'une recherche élaborée lors du Programme ALMA 2018.

"Dans mes performances, j'essaie surtout de me placer dans un état de réceptivité, d'être à l'écoute des outils, des accessoires et des matériaux que j'y mets en jeu. J'essaie d'être attentif à ce qu'ils me racontent, de voir comment je peux accéder à leur langage, comment je peux les faire parler. Je tente de dire avec leur vocabulaire "à eux", avec leur grammaire, ce qui me traverse au moment où je m'en saisis. Peut-être aussi que je me raconte à travers eux, un peu à mon insu". R.D.